1

Oona et Salinger de Frédéric Beigbeder

oona o'neill salinger chaplin

Dans le titre du dernier roman de Frédéric Beigbeder, beaucoup ont surtout entendu Salinger. Certains ont trouvé que, pour l’auteur de 99 francs, il était plutôt arrogant de se mesurer à celui de l’Attrape-coeurs. D’autres n’ont pas réfléchi bien longtemps et se sont exclamés que revenir sur la vie d’un des plus célèbres ermites du XXe siècle était une idée merveilleuse.

Malgré toute l’admiration que peut porter Beigbeder à Salinger, c’est pourtant bien Oona O’Neill, me semble-t-il, qui est le sujet de ce roman qui l’a occupé pendant quatre ans. C’est elle qui a l’honneur de figurer en premier dans le titre comme dans le roman, et c’est sa vie plus que celle de Salinger qui nous sert de fil rouge. Leur histoire est d’ailleurs brève : deux ans à peine, avant que Salinger ne s’engage dans l’armée pour participer à la Libération de la France et de l’Allemagne. Pendant son absence, Oona rencontre celui qui sera son mari pendant trente-quatre ans : Charlie Chaplin.

Lire la suite

1

L’Ecrivain national de Serge Joncour

lecteurs

Qu’on se le dise, au cas où certains y croiraient encore : être écrivain, ce n’est pas une sinécure. Ce n’est pas recevoir temporairement l’inspiration divine, écrire une cinquantaine de pages, puis aller boire une coupette de champagne  pour décompresser. C’est plutôt, par exemple, passer des heures sur un mot ou une phrase, suer sang et eau pour enfin venir à bout d’une description, perdre de vue son projet initial, recommencer, enfin pouvoir présenter quelque chose… Et quand tout est terminé, le livre publié, non seulement ça recommence, mais en plus il faut défendre sa dernière création, rencontrer des journalistes et pire : des lecteurs. Les lecteurs, ces êtres étranges qui semblent faire exprès de tout comprendre de travers, qui voient une fable satirique dans un roman qui se voulait dramatique, qui pensent connaître l’écrivain aussi bien que s’ils l’avaient fait pour la simple et bonne raison qu’ils l’ont lu. Et qui, en plus, veulent une dédicace personnelle et spirituelle. Il y a de quoi vous dégoûter…

Lire la suite